LE BLOG SYNTHES’3D


Blog des actualités digitales et technologies 3D

Catégories


Twitter


"Les 5 tendances #marketing au sommet de la vague https://t.co/YlmodkzkSY"

"Modélisation #3D : Engie joue la carte de la croissance externe https://t.co/nL9cAleQjn"

LE BLOG SYNTHES’3D

/ 0

DIGITAL

L’e-publicité et la place du digital en France

15 mai 2015

De plus en plus l’e-publicité gratte du terrain sur les autres supports médias utilisant la publicité. Désormais, un quart des annonces se font sur internet et cette progression digitale devrait encore s’accentuer dans les années à venir. Néanmoins, la France est encore en retard par rapport à certains pays d’Europe.

L’e-pub pèse 25 %

La publicité est omniprésente sur Internet. Si cela peut agacer bon nombre d’internautes, elle a surtout un rôle relativement important dans l’économie du net. Sans cette publicité, la plupart des sites ne pourraient continuer à exister, car il s’agit bien souvent du seul moyen de financement.

En 2013, la publicité numérique représentait 22 % de l’ensemble des différents médias de publicité. L’Observatoire de l’e-pub et l’Udecam avaient alors appelé à ce que ce nombre atteigne 25 %. Il semblerait que leur demande ait été atteinte.

En effet, en 2014, la publicité numérique a gagné 3 points par rapport à 2013 pour atteindre 25 % des investissements publicitaires totaux soit 2,9 milliards d’euros. Cela place l’e-pub à la deuxième place qui était auparavant occupée par la presse, et derrière la télévision.

Dans le détail

Si dans sa généralité l’e-publicité a gagné 3 points, dans le détail certains éléments de ce marché ont perdu des parts quand d’autres en gagnaient. Ainsi, au niveau du segment search, on constate une augmentation de +4 % que ce soit en national ou en local. De même pour les OPS qui ont vu leurs investissements publicitaires augmenter de 3 %.

La hausse la plus importante est à mettre au profit de la vidéo qui gagne +65 %. Par contre, le display classique a connu une diminution de -6 %. Une tendance que l’on retrouve au niveau de l’affiliation (-5 %), les comparateurs (-10 %) et l’e-mailing (-3 %).

La France à la 4ème place

Malgré cette progression de 4 points du secteur digital au niveau des investissements publicitaires, la France reste à la 4ème place en Europe.

En effet, ce classement est dominé par le Royaume-Uni dont 37 % des investissements publicitaires concernent le média numérique avec un gain de 2 points en 2014, suivi de l’Allemagne (+ 2 points) avec 32 %, et de l’Italie (26 %) qui complète le podium et dont l’e-pub a progressé de 3 points en 2014.

Visuel : Crédit : L’observatoire de l’e-publicité